Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20 février 2012

la voie romaine

A deux kilomètres au sud du village d’Alzonne, sous le revêtement de la route départementale 33 reliant Carcassonne à Castelnaudary, se trouve l’ancienne voie romaine dite « voie d’Aquitaine ». Débutant à Narbonne, capitale provinciale de l’Empire romain, la via Aquitania rejoignait Bordeaux par Toulouse ; maillon du réseau routier impérial, la voie était un  important axe de circulation des marchandises (sel, étain, vin…) entre Méditerranée et Atlantique. P1070928.JPG

Des villes et bourgs se développent sur son tracé, tels Carcaso (Carcassonne), Bram (Eburomagus), Castelnaudary (Sostomagus), Montferrand (Elusiodunum).

C’est une des grandes voies de l’empire sur laquelle circulait la poste impériale : tous les 10km environ on trouve une mutatio, relais routier servant à changer les chevaux ; tous les 30km, les voyageurs peuvent s’arrêter dans une mansio, gîte d’étape pour la nuit. Des vestiges de tels établissements ont été retrouvés et fouillés par les archéologues.

L’aménagement des routes n’est pas standardisé, mais s’adapte à la topographie rencontrée : assises sur un remblai dans les zones de plaine, ou creusées à flanc de colline, les voies étaient en général simplement gravillonnées ou couvertes de terre damée, le dallage étant réservé aux traversées de villes ou aux passages difficiles.

La voie d’Aquitaine était jalonnée par des bornes milliaires, indiquant la distance en milles romains, soit environ 1460 m. A Alzonne se trouvait le XIème mille ; le tènement dit « Peyre-Rousse » en bordure de la RD33 pourrait être un toponyme perpétuant la présence d’une telle borne.

(sources : M. Passelac, carte archéologique de la Gaule).

 

Les commentaires sont fermés.