Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06 février 2012

le chemin de fer

 

alzonne gare (3).jpg

 

Si les Alzonnais s’enthousiasment pour la construction du chemin de fer, qui représente un progrès considérable, le Conseil Municipal tient toutefois, dans une délibération de 1855, à « protester de toutes ses forces contre le projet de station » présenté par les ingénieurs au motif de la « distance considérable » depuis le centre de la commune et de « l’état pitoyable des chemins appelés à la desservir ». Malgré cela, les travaux de construction de la voie ferrée débutent. De nombreux Alzonnais y participent, dont plusieurs femmes. C’est à l’aide de pelles et de pioches que le remblai est élevé. La ligne Toulouse – Cette est inaugurée en 1857.

En janvier 1893, un violent accident a lieu au niveau d’Alzonne : la collision entre les deux trains est relatée dans l’Illustration, célèbre magazine hebdomadaire d’actualité.

De la gare ferroviaire d’Alzonne il ne reste rien aujourd’hui. Le bâtiment que l’on voit sur cette carte postale a été entièrement démoli au début des années 1970, suite à la désaffection progressive entamée dans les années 1960.

En effet les Alzonnais qui se rendaient à pied ou en vélo à la gare ont peu à peu abandonné ce moyen de locomotion, au profit de la voiture individuelle, mais surtout en raison de la concurrence de la ligne de bus qui proposait des trajets réguliers sur Carcassonne, depuis le cœur du village.

 

Les commentaires sont fermés.